A+ A-
CultureUn désir d’archéologie, PERSPECTIVES SUR LE FUTUR mercredi 18 avril 2018

Un désir d’archéologie, PERSPECTIVES SUR LE FUTUR


Carré d’Art rouvre ses portes et accueille une nouvelle exposition « Un désir d’archéologie – Perspectives sur le futur ». Questionnant la notion de vérité historique, cet accrochage fait directement écho à l’ouverture du Musée de la Romanité dans l’intérêt qu’il porte à valoriser l’Histoire. Elle est visible jusqu’au 4 novembre.


Les artistes présentés partagent une vision critique du passé et de la manipulation des images, objets et textes. Sa thématique s’inscrit particulièrement dans le présent et ouvre plusieurs questionnements intemporels. Thu Van Tran s’intéresse à un monument à la gloire du colonialisme qui se trouve relégué, en ruine, dans un jardin de la banlieue parisienne. Baris Dogrusoz évoque une ville de Syrie ensevelie dans un désert en Syrie. Les œuvres choisies évoquent aussi bien l’esthétique des ruines, les enjeux de la représentation, que les conflits actuels au Moyen-Orient ou la relecture des discours colonialistes.

Le nouvel accrochage de la collection permanente Des Archipels se dévoile également. Découvrez y des acquisitions ou dépôts récents d’Omer Fast, Lawrence Abu Hamdam…


« Un désir d’archéologie – Perspectives sur le futur » Baris Dogrusöz, Thu Van Tran, Asier Mendizabal et Clemens Von Wedemeyer avec des photographies, des installations vidéo, des sculptures. Carré d’Art – Jean Bousquet. Visites organisées par le service des publics. Renseignements sur www.carreartmusee.com et au 04 66 76 35 77.

Nous suivre

Veuillez tourner votre tablette pour consulter le site confortablement.